Télécharger le dernier manuel 2007 franco-malgache sur le système de riziculture intensive (SRI) : (3251 ko)

Télécharger le Manuel SRI au format PDF

-en français (235 ko)

-en anglais (179 ko)

Echos d'
Ambatomirahavavy
...
Mise au point sur la paternité du Sri ...

Formation en Journalisme de l'Université d'Antananarivo
HENRI DE LAULANIE, LE VISIONNAIRE REALISTE

J
ésuite et ingénieur agronome, Henri De Laulanié est né le 22 février 1920 dans le Poitou, en France. Arrivé à Madagascar en 1961, il y est mort à l'âge de 75 ans le 23 juin 1995, au volant de sa 2CV, sur le parking du Collège Saint Michel Amparibe. Son corps repose à Ambohipo, au cimetière des séminaristes.

Dans le cadre de la Mission catholique, il a été appelé en aide par des communautés de Pères et de Sœurs pour intervenir techniquement auprès des centres de formation agricole, artisanale et ménagère sous le concept du développement de tout Homme et de tous les Hommes.

Henri De Laulanié est le premier agronome qui a découvert le Système de Riziculture Intensive (S.R.I.). Antsirabe est le berceau de cette découverte durant la campagne rizicole de 1983-1984.
Ses expériences sont compilées dans un ouvrage au titre évocateur : Le riz à Madagascar. Il imaginait pour Madagascar un bond socio-économique à l’aube du 21ème siècle.

Le pionnier de la productivité

En attendant la sortie de son ouvrage, l'histoire de toute une vie, de petits manuels sur l'agriculture à l'écriture desquels il a largement contribué sont édités. Un Centre de Formation Générale Rurale (CFGR) est créé en 1981. Quatorze disciplines y sont enseignées à des adultes ruraux. Il s’agit de "modules tirés des recherches et des expériences de Laulanié en milieu paysan".

Ayant constaté le réveil de la société civile en 1989, il a conseillé à ses proches de fonder une association laïque ou une O.N.G.Il voulait en effet une pérennisation de ses œuvres dans le développement rural. TEFY SAINA est née en 1990.

Le savoir partagé - Le savoir-faire transmis   

Henri De Laulanié a beaucoup écrit. Des manuels sur l’Agriculture et des articles divers sur le développement rural à Madagascar publiés dans des journaux malgaches et internationaux. Paraissent ses principaux écrits : « Un abregé d’une doctrine du Developpement Rural pour Madagascar », premier texte des "Méthodes écologiques de Van der Meulen" et le livre intitulé Le riz à Madagascar.
De nombreux centres de formation ont reçu plusieurs fois la visite et le transfert du savoir-faire de Henri de Laulanié. Centre Artisanal de Promotion Rurale (CAPR) de Fianarantsoa, le Centre de Formation Rurale à Andriamboasary-Fianarantsoa, le Centre de Nazaretakely d’Antsirabe, le Centre de Formation Agricole, Artisanale, et Ménagère (CFAAM) de Mahitsy, le Centre de Formation Rurale à Antsiramandroso-Toamasina.
 
La modestie d’un homme ambitieux 

Jusqu’à sa mort en 1995, le père Henri de Laulanié restera un homme modeste. Il a toujours fui les photographes. Le «star-system» ne lui convenait pas. On n’a que très peu de photos de lui. Mais ses ambitions sont intactes : faire évoluer la mentalité du paysan malgache. C’est à cette tâche que s’attelle l’association Tefy Saina. En 1999, une université privée adhère à ses principes. Laulanié Green University, sise à Isoraka Antananarivo, veut transmettre ses enseignements aux jeunes citadins. Pour De Laulanié, « le SRI est un patrimoine de l’humanité ».

Début de la page
Retour au sommaire

Conception: La Formation en Journalisme de l'Université d'Antananarivo Madagasikara