Echos d'
Ambatomirahavavy
...
Mise au point sur la paternité du Sri ...
Aider l'Association Tefy Saina, c'est aider des milliers de paysans malagasy à améliorer leur quotidien...
Quelques chiffres pour vous donner une idée de l'utilisation de l'aide que pourrez apporter à l'association Tefy Saina

Formation en Journalisme de l'Université d'Antananarivo
SYNERGIE ET RENCONTRES
 

Il y a de la Providence dans ces choses-là. Comment diable des institutions comme l’association Tefy Saina, le Rotary, les écoles de journalisme de Lille et d’Antananarivo ont-elles pu se rencontrer pour réaliser, en quelques mois, une opération de coopération utile et exemplaire, la réalisation de ce site Internet, au service du développement durable de Madagascar ?

La Providence s’appelle synergie, et rencontres
.
En octobre 2002, l’association « Servir Madagascar » organise à Rueil-Malmaison une rencontre autour de projets divers pour Madagascar. Un membre du Rotary Club de Lille-Est, dont l’oncle Jésuite travailla longtemps à Ambositra, répond à l’invitation du secrétaire général de l’association, un Malgache rotarien lui aussi. Sur un panneau d’exposition, avec des commentaires passionnés du Frère Hubert, les photos des réalisations de Tefy Saina, l’association qui promeut à Madagascar l’usage du SRI, système de riziculture intensive « inventé » par un autre Jésuite, le père Henri de Laulanié. La rencontre fait tilt. Le Lillois n’aura de cesse de vanter cette découverte exceptionnelle encore trop peu mise en valeur à Madagascar même. Il entre en contact direct avec les animateurs de Tefy Saina à Antananarivo, et diffuse largement leurs actions.

Un autre Lillois, qui y dirige la plus ancienne Ecole de journalisme de France, à la réputation internationale, travaille depuis de longues années à Madagascar, avec les médias, et depuis quelques années avec l’UFR de journalisme de l’Université d’Antananarivo. Il est en décembre à Madagascar, rend visite au frère Hubert à Fianarantsoa, mais aussi à l’école de journalisme d’Antananarivo, qui est justement sur un choix de sujets pour la traditionnelle « sortie sur le terrain » qui confronte les journalistes de la capitale à la réalité rurale du pays, et fournit l’occasion d’un travail en commun.

Le Lillois rencontrera l’autre Lillois, comme l‘Ecole de journalisme avait rencontré l’autre école de journalisme. Un projet rencontrera un autre projet. L’idée de ce site naîtra, avec l’apport décisif de financement du Rotary-club de Lille-Est. Une convention entre le club lillois, l’UFR de journalisme d’Antananarivo et l’association Tefy Saina sera signée en début 2003. L’enquête est menée, des journées d’information organisée, le site préparé.
Les synergies ne s’arrêteront pas là.

Développement rural intégré à Madagascar :
un partenariat pour le faire-savoir

Dans le prolongement des actions de formation et de mise au point d’un projet d’agriculture durable adaptée pour de nouvelles décennies (avec l’étonnante réussite du SRI, système original de riziculture intensive) initiées par le père Henri de Laulanié, ingénieur agronome, l’association Tefy Saina, créée en 1990, multiplie les initiatives de gestion de terroir et de développement agricole durable, à partir de son bureau central d’Antananarivo, et son antenne de Fianarantsoa.

Elle a en particulier lancé un village-école pilote avec implantation planifiée de 500 ménages sur 10.500 hectares sur le plateau au nord-ouest de Fianarantsoa. Une opération du « chez soi bien mérité » a proposé 17 modèles de maisons fermières à construire. D’anciens jeunes formés par Tefy Saina ont fondé à 80 km d’Antananarivo une association qui pratique le zéro-labour. Les rendements moyens obtenus par les techniques du SRI sont au moins du quadruple des 2 tonnes/hectare habituelles à Madagascar, et atteignent 23 tonnes. Tefy Saina continue ses actions de formation modulables et développe l’enseignement par correspondance pour les cadres ruraux, par le moyen d’édition de documents divers.

C’est un plan d’action exemplaire, intelligent, et adapté. Mais encore trop méconnu. Pour le faire connaître, et aider son développement, la création d’un site internet est apparue comme un outil efficace et démultiplicateur. Il fallait là aussi faire preuve d’imagination pour assurer cette réalisation dans les meilleures conditions. C’est ce qui a été fait.

Le travail de réalisation du site, à partir de la documentation et des contacts fournis par l’association Tefy Saina, a été réalisé par les étudiants en journalisme de l’Université d’Antananarivo, appelés ainsi à mieux partager les préoccupations de développement de leur pays en même temps. Le site sera ensuite largement popularisé par les différentes structures du Rotary international, à l’origine de cette synergie (et qui a pris en charge l’essentiel des coûts de la réalisation).

C’est un projet de coopération gagnant-gagnant, intérêt général bien sûr pour tous, mais aussi avec un intérêt particulier pour toutes les parties: Tefy Saina qui se fait connaître et soutenir, en France et à Madagascar même ; l’UFR de journalisme qui « entraîne » ses étudiants avec un projet concret et valorisant, pouvant démontrer leur savoir-faire ; le Rotary qui trouve une occasion exemplaire d’illustrer ses idéaux et de relancer son comité inter-pays France-Madagascar.

Conception : La Formation en Journalisme de l'Université d'Antananarivo Madagasikara Madagasikara