Télécharger le dernier manuel 2007 franco-malgache sur le système de riziculture intensive (SRI) : (3251 ko)

Télécharger le Manuel SRI au format PDF

-en français (235 ko)

-en anglais (179 ko)

Echos d'
Ambatomirahavavy
...
Mise au point sur la paternité du Sri ...

Formation en Journalisme de l'Université d'Antananarivo

DE LA FORMATION RURALE DE BASE A L'UNIVERSITE PAYSANNE

TSINJOEZAKA : Pour sécuriser le futur

Tsinjoezaka est un centre de formation fondé en 1963 par le Frère Michel Hubert. Il assure la préparation d’agents techniques animateurs ouverts aux possibilités locales pour un développement rural intégré.
Il donne une formation technique polyvalente à 100 jeunes âgés de 20 ans en moyenne. Le recrutement s’effectue sur toute l’île. Les candidatures sont sélectionnées sur l’importance du projet de chaque candidat et sur les besoins et possibilités locales.

Les administrateurs et les enseignants du centre constituent une équipe d’une trentaine de personnes. La moitié d’entre elles sont issues du centre même. TSINJOEZAKA est innovateur dans sa démarche pédagogique par une formation de base par groupes de travail.

En 1990, le centre, qui a bénéficié de l'appui de Henri De Laulanié et de ses connaissances, est l'un des membres fondateurs de l'association Tefy Saina.

La vie des stagiaires en régime d’internat familial rural constitue le support de son action éducatrice. TSINJOEZAKA forme ses stagiaires aux responsabilités qui forgent les personnalités.

TSINJOEZAKA en cinq dimensions


Les activités de l’institution s’inspirent de la doctrine du père de Laulanié. Elles se présentent aujourd’hui en cinq départements connexes :

  1. Karokezaka : Recherches technologiques et pédagogiques avec publications

  2. Atrikezaka : Formation polyvalente de longue durée ou de courte durée pour initiations diverses, en trois secteurs clefs interdépendants :
    · la formation agricole et horticole : agrobiologie, agroforesterie, élevage et gestion de terroirs
    · la formation artisanale : bois, métaux et bâtiments pour les jeunes gens ; tissage, vannerie, petites constructions rurales, mobilier et ustensiles ménagers pour les jeunes filles
    · et la formation ménagère qui s’adresse aussi bien aux jeunes filles qu’aux jeunes gens.
    Des enseignements généraux, sociaux, culturels et religieux sont dispensés tout au long de ces formations qui sont assurées avec des temps de travail sur le terrain ou en famille.

  3. Amperinezaka : Suivi des anciens stagiaires par une équipe animatrice sur toute l’île. L’équipe suit entre autres l’évolution de 14 groupements coopératifs et la démarche pédagogique de 130 animateurs ou enseignants dispersés.

  4. Tarikezaka : Animation et formation paysannes axées sur la gestion des terroirs. Actuellement, l’équipe chargée de ce département appuie 52 projets. Les stagiaires du centre participent à ces travaux sur le terrain.

  5. Tolotrezaka : Appuis techniques aux collectivités. Les services sont spécialisés dans trois domaines :
    · puits, pompes, éoliennes ;
    · fours, fourneaux ;
    · constructions rurales.

Après trente années d’expériences pluridisciplinaires, le centre construit aujourd’hui ses installations définitives avec le concours du MISEREOR allemand. Sa démarche semble tracer la voie de ce qui seront bientôt les UNIVERSITES PAYSANNES.

Pour plus de détails voir annexe

Début de la page
Retour au sommaire
 

Conception: La Formation en Journalisme de l'Université d'Antananarivo Madagasikara